Revenez mille ans en arrière lorsque les archéens arrivèrent sur Prosperia.

Partagez|

Un étal archéen

avatar
Ethan Cannaghan
✿ Messages : 15
✿ Lucioles : 21
✿ Date d'inscription : 11/04/2012

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: inexistants
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un étal archéen Mer 16 Mai - 8:29

Je saluais le responsable technique de cette expédition en partant à la découverte de la ville de Kashkal. Une appellation bien compliquée pour dire que ce type était chargé de la logistique, de l'inventaire à l'agencement des fournitures. Le meilleur ami d'un contrebandier en somme. Avant de partir, je m'étais arrangé avec lui pour qu'une unité de stockage soit entièrement vide et réservée à mon usage. Il n'avait pas demandé autant que je l'avais prévu, une vraie aubaine pour mon bénéfice. Je m'éloignais dans les ruelles pendant que mes confrères déchargeaient leur matériel pour étudier les abrosiens. Dans cette cité, il suffisait d'un peu de nourritures pour les convaincre de passer un ou deux tests.

Mon but était tout autre. Pour mon supérieur, il s'agissait d'une mission d'observation de la mécanique biologique des corps abrosiens et de son application à l'amélioration des membres bioniques. Encore une fois, de longs mots pour dire que j'observais les autochtones pour voir si leurs mouvements ne me donneraient pas une idée pour une nouvelle prothèse. J'avais soufflé cette suggestion à mon supérieur quelques semaines auparavant et il m'avait donné son autorisation, vaincu par mes arguments successifs. J'avais déjà fait deux expéditions au village d'Akhayu avant de venir ici. Deux voyages s'étant soldé par des échanges fructueux avec nos chers voisins. J'avais questionné tous les scientifiques de terrains que j'avais pu trouver pour me renseigner sur eux avant de partir la première fois. Des mots de leur langage en passant par leur habitude alimentaire. Tout ce qui me permettrait de traiter plus facilement de mes affaires. Résultat, je parvenais maintenant à baragouiner assez leur langue pour mener mes transactions.

Lunettes de soleil sur le nez, même si elles n'étaient qu'à moitié utiles, je me promenais dans les ruelles de la cité en cherchant un endroit propice à commencer mon petit manège. J'avais abandonné mes pendentifs habituels pour les remplacer par un collier au bout duquel pendait un boulon tout neuf. Ma monnaie d'échange. J'avais essayé d'échanger de la technologie avec eux mais ils ne paraissaient malheureusement pas assez intéresse par ça. AU final, ces confections insolites et bon marché se trouvaient être plus lucratives. J'avais une dizaine de ces colliers cachés dans ma poche et même le graal des pendentifs dans l'autre. Le support ne changeait pas mais à la place de la petite pièce mécanique, j'avais suspendu un disque de données vide. Le soleil irisait sa surface d'une multitude de couleurs. Comme un arc en ciel. De quoi ravir leur yeux à n'en pas douter. Mais pour l'instant, je cachais cette merveille dans mes poches pour ne pas dévaluer les autres.

De nombreux habitants me dévisageaient sans gêne lors de mon passage et des regards encore plus nombreux me suivaient. Il ne devait pas voir souvent des archéens se balader aussi naturellement chez eux. Qu'ils me détaillent s'ils en avaient envie, j'étais habitué. Même dans nos murs, les gens avaient une réaction similaire. Je n'avais pas une tenue très classique. Je grimpais sur un petit muret pour surplomber la foule et levait une main en haussant la voix pour tenter de couvrir les bruits de la foule.


Zhy 'osh ! Om Ohy wa Ethan. Je suis un marchand étranger. Approchez, venez découvrir notre travail.

Je retirais le pendentif de mon cou et le balançait pour que la lumière se reflète sur ses facettes métalliques.

J'échange nos bijoux contre vos objets. Proposez-moi. Même des choses qui ne valent rien pour vous.

L'heure du marchandage était venu. De nombreuses créations des abrosiens ne valaient pas un sou dans l'arche mais je tombais toujours sur des matériaux intéressants, de petites bestioles amusantes, des plantes inconnues, ... Bref, de quoi revendre une fois de retour au bercail. Et je me targuais d'être plutôt doué dans l'estimation du marché de l'arche.
avatar
Ivaë Menestria
✿ Messages : 22
✿ Lucioles : 28
✿ Date d'inscription : 14/04/2012
✿ Age : 29
✿ Localisation : Un peu partout dans kashkal
✿ Emploi/loisirs : Voler pour survivre, embêter le monde
✿ Humeur : teste là ~

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Air, passe-muraille, télépathie
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un étal archéen Ven 18 Mai - 9:06

C'est le nombre de journées où je passe mon temps à ne rien faire. L'ennui fait partit de mon quotidien au même titre que le vol. Mais aujourd'hui javais un élan de flemme... Un gros élan de flemme. Pas envie de bouger, pas envie de manger, pas envie de voler.... Envie de rien quoi. IL y a des jours avec et des jours sans... ET puis le soleil tapait trop aujourd'hui... Pourtant, alors que j'étais assise à la fenêtre de mon chez moi (un bon gros trou dans le mur en bref), j'entendis une voix inconnu qui beuglait sur le marché de la ville avec un accent qui laissais comprendre qu'il n'était pas d'ici. En plus il parlait abrosien. Un sourire se dessina sur mes lèvres et je me penchais, scrutant la foule du regard avant de voir un archéen dans un coin du marché à essayer de revendre sa camelote. Je pouffais un moment avant de secouer la tête et de me laisser glisser par la fenêtre, me retenant à un poutre en bois puis sautant jusqu'au sol. Une fois mes pieds nus dans le sable chaud, je m'avançais prudemment, me frayant un chemin dans la foule.

Les gens évitais cet inconnu. Beaucoup manquait encore de confiance envers les archéens. Moi de même mais j'adorais jouer au chat et à la souris avec eux... Alors que certains s'étaient arrêter , par curiosité, moi je m'approchais du jeune homme aux cheveux d'or et à la peau matte. Diable, s'il n'avait pas été un homme venu du ciel, nous aurions facilement pu le prendre pour un kashkalien! Je le détaillais de mes yeux ambrés et m'approchais, avant de l'interpeller.

" Hey toi, l'archéen !"

Croisant les bras sur ma poitrine, je fis un pas vers lui, prenant appuie sur une jambe, l'autre légèrement replier, bassin basculé sur le côté.

" Moi je veux voir ce que tu vends. "

UN souris sournois se dessina sur mes lèvres charnues alors que des murmures d' indignation s'élevaient dans la foule. Une brise légère fit voler mes longs cheveux blancs. Je ne bougeais pas, soutenant le regard de l'étranger.

Un étal archéen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Découvertes archéologiques dans la Hague (50).
» Histoires, archéologie et anthropologie.
» Les fouilles Archéo de Louviers (27).
» Une première Archéologique.
» L'archéologie préventive.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROSPERIA the beginnnig :: ✿ Prosperia ✿ :: ✿ Village Kashkal :: Le Marché-