Revenez mille ans en arrière lorsque les archéens arrivèrent sur Prosperia.

Partagez|

Ancien cauchemar, nouveau jour

avatar
Ambrosius Killgan
✿ Messages : 15
✿ Lucioles : 21
✿ Date d'inscription : 30/04/2012

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs:
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Ancien cauchemar, nouveau jour Jeu 3 Mai - 0:04

Ambrosius dormait, enfin si on veut. Ses yeux étaient clairement fermé mais secoué par des spams des plus violents. La sueur perlait sur son visage marqué par l'âge et la vie. Son sommeil était tout sauf reposant mais rentrons plus en avant dans cet esprit torturé...

L'image est tout sauf net dans son esprit, le conflit, des impressions, une fumée opaque, pas un brouillard naturel, non, mais une poussière dense presque trop palpable, tel un sable mouvant mural. Seul des éclairs d'un rouge vif passe à travers. Accompagné de son si familier et si lointain.


"on y voit rien dans cetzzzzte soupe, colonel !"

La voix de l'homme qui parle est tendu et difficile sans doute à cause de ces foutus masques mais ce n'est pas la sienne. Son visage se tourne gêné dans ses mouvements par une armure trop lourde et quand son regard passe au dessus de son épaule seul une main se dessine protégé par du kevlar. Celle-ci se prolonge par un bras qui se perd en une silhouette à peine visible.

- Tenez bon, on y est presque.zzzz La phalange doit rester zzzzz en place, si on se sépzzzzare on zzzzz va finir par tirer sur nos zzz propres hommes.

Son regard se dirige vers l'avant, comme-ci il y en avait dans ce bled, se dit-il à lui-même. La marche est difficile mais ses jambes tiennent bon. Il approche alors un écran accroché à son poignet, celle-ci indique un groupe de triangle vert se rapprochant d'un point rouge, mais la poussière s'est infiltrée dans l'électronique parasitant la lecture des donnés.

- 11zzzz5 mètres. Encore un effzzzzort...

Ambrosius avance au ralenti mais il sait qu'ils tiennent le bon bout. Encore 15 mètres et les mortiers seront à porter. Le problème c'est que les balles fusent trop près de ses oreilles à son gout, et il ne sait pas combien il perd d'homme à chaque seconde. Il rapproche son écran une nouvelle fois de son visage. La ligne est franchie. Du moins, il le pense.

- Brock ! On déploie l'artillerzzzzze, mortiers en place par gzzzzroupe de 2, et chacun doit zzzzzvoir un groupe de chazzzzzque côté en visu ! GO ! GO ! GO !

"A vos ordres mon colonel !"

Seul le faible bruit des pas pouvait donner l'impression que l'ordre était reçu clair et net. Mais Ambrosius faisait confiance à ses hommes. Mais un bruit sourd et un souffle violent percute son côté gauche. Ambrosius tombe mais se redresse vite pas, l'analyse est rapide, il sent son épaule droite craquée. Démise ? Peut être, il n'a pas le temps de vérifier plus avant. Il sait que des hommes à lui ne se relèveront plus.

- Brock !!! Brock !!!

Aucune réponse, son poing frappe le sol sableux, laissant un cratère vite rebouché par le vent.

- Cart !!! Cart !!!

La réponse est longue à venir.

"Colonel !"

Soulagé, Ambrosius n'en laisse rien entendre.

- Les mortiers, bordzzzzzels de merde ?!!!

"Je crois qu'il sont przzzzêt..."

- Alors feu à volontézzzzz, putain ! Balancé la sauce !!!

Des sons de tube s'actionnent au fur et à mesure. Puis quelques secondes plus tard...

Bip Bip Bip Bip Bip Bip....

Ambrosius se réveilla en feu, fracassa son réveil au passage dans un geste trop sec de la main.

Bip Bip Bip Bip Bip Bip....

Ambrosius reprit ses esprits et essuya son front avec une serviette posée sur la commode puis la jeta au sol dans un geste résigné.

Bip Bip Bip Bip...

- C'est bon j'ai compris. J'arrive...

Il prit alors un petit appareil émettant une légère vibration accompagné d'une sonnerie des plus ridicule celui-ci se trouvait juste à côté du réveil en miette.

- Killgan ! J'écoute ...
avatar
Ivaë Menestria
✿ Messages : 22
✿ Lucioles : 28
✿ Date d'inscription : 14/04/2012
✿ Age : 29
✿ Localisation : Un peu partout dans kashkal
✿ Emploi/loisirs : Voler pour survivre, embêter le monde
✿ Humeur : teste là ~

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Air, passe-muraille, télépathie
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ancien cauchemar, nouveau jour Ven 4 Mai - 15:22

Je n'avais pas compris ce qui c'était passé. J'étais à kashkal, les gens venu du ciel étaient là aussi. La foule... Des véhicules de fer... Et le trou noir. Quand j'ouvris les yeux, j'étais enfermé dans une boite aux murs transparent. Face à moi, une autre cellule où deux mâles abrosiens étaient là aussi. Je les dévisageais un instant avant de poser mon regard sur un homme en blouse blanche qui prenait des notes sur un pad tactile. Je déglutit, restant assise sur le sol à l'observer. Il se mit à parler aux deux mâles mais pour moi, impossible de comprendre sa langue, d'ailleurs, mes deux compères semblaient tout aussi perdu. J'étouffais dans cette prison de verre ... Je me redressais et tapais contre la vitre, attirant l'intention du scientifique.

"Faites moi sortir !!!"

Bien sûr, je parlais en abrosiens et pour lui, mon langage était un parfait charabia. IL porta un petit objet vers son visage et parla.

"La femelle semble plus encline à la communication. "
"Je veux sortir !!!!"
"Elle semble énervée, vexée, sans doute désorientée."

Je pinçais les lèvres et frappais la surface vitrée de mon poing, lançant un regard dédaigneux à l'homme ne blanc. Je reculais face à son manque de réaction puis brusquement, je passais au travers du mur du fond.

"La femelle viens de passer au travers du mur !!!! sécurité!!!"

Je ne sais pas ce qui s'était passer ensuite mais une alarme retentit dans le bâtiment et des bruits de pas et des cliquetis métallique se firent entendre. un bruit fracassante, un projectile que j'esquivais de justesse en me baissant. Trois hommes étaient là, armes à la main. Je les fixais un instant avant de tendre les pommes vers eux, l'air du couloir se fit plus dense et rapidement, les trois hommes furent bloquer dans une bulles sans oxygène. Il fallut que quelques instants pour les voir inconscient et aussitôt je les libérais. Je n'étais pas une tueuse. Je me mit à courir, passant à travers les murs, mes pieds nus glissant sur le sol d'un blancs laiteux tout comme les murs. C'était presque aveuglant, heureusement que j'étais habituée au soleil de kashkal. Le dernier mur que je passais me conduisit en extérieur... Une rue. Je déglutit alors que je restais cachée dans la pénombre, observant les gens défiler.

Trois étages plus bas, dans les quartiers scientifique.

Le sergent Waykerman sortit de sa torpeur, se relevant difficilement. Sa tête lui tournait dangereusement mais il était solide, un bon soldat. Il regarda les deux autres à ses pieds, encore inconscients avant de prendre son communicateur.

"Mon générale... Nous avons un problème... Une abrosienne en liberté dans les faubourg de la ville."
avatar
Ambrosius Killgan
✿ Messages : 15
✿ Lucioles : 21
✿ Date d'inscription : 30/04/2012

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs:
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ancien cauchemar, nouveau jour Ven 4 Mai - 22:48

Ambrosius prit sa mèche de cheveux tombante devant ses yeux et la plaqua en arrière puis se gratta le haut du crane.

- Donnez moi 15 min, et pas de connerie ! Si vous la blessez, vous aurez à faire à moi.

Il raccrocha aussi vite, se leva, se dirigea devant le lavabo, mit ses mains sous le robinet d'où un filet d'eau sortit automatiquement, l'eau était tempéré mais il l'aurait préféré froide pour se réveiller, il s'aspergea le visage plusieurs fois se frotta les yeux, puis plaqua ses cheveux avec le reste d'eau qu'il avait sur les mains et les attacha avec son lacet en cuir. Il jeta un bref coup d'oeil sur le miroir en face de lui.

- Sale gueule encore...

Puis se tourna vers sa veste mit sur cintre. Il l'enleva soigneusement et l'enfila tout aussi délicatement. Il passa chaque bouton en revu et les passa un à un dans les ouvertures correspondantes, monta ensuite son col le long de sa nuque, jeta un nouveau coup d'oeil au miroir.

- C'est mieux... Il ne manque plus que Saule.

Il se dirigea alors vers sa commode près de laquelle était placée un présentoir sur lequel une épée encore contenu dans son fourreau était posé. Il la prit par le fourreau d'une main et par la garde de son autre main et la sortit quelque peu de son étui, puis la rentra, et l'accrocha à son côté gauche. Il ouvrit alors le tiroir de sa commode en sortit une flasque, dévissa le bouchon, bu une gorgée, revissa puis la rangea dans un étui accroché à sa ceinture cette fois du côté droit. Un dernier coup d'oeil au miroir.

- Cette fois, c'est bon.

Il partit en direction de la porte, s'arrêta, se retourna, repartit du côté de la commode, prit le communicateur qu'il avait laissé là rapidement et l'accrocha à son bracelet. Et sortit enfin de chez lui.

------------------------------------------------------

6 min plus tard, après avoir été guidé par des passants effrayés par la jeune femme, il se retrouva en visuel de l'autochtone. Il ne la voyait que très peu de là où il se trouvait mais il était clair que cette femme était magnifique, d'ailleurs tout son peuple était magnifique, à la fois irréelle et subjuguant. Loin de sa rudesse, il y avait de la poésie chez eux, de la délicatesse, de la paix, une chose qu'il appréciait par dessus tout, une chose auquel il aspirait. Ses hommes étaient aussi là alerter eux aussi sans doute par les passants, ils étaient dissimulés pour la plupart derrière des véhicules civils et certains avaient la jeune femme en joue bien que leurs armes étaient apparemment toute sur paralysie, il leur demanda de les baisser tranquillement d'un geste de la main et de s'éloigner. Personne ne chercha à discuter et tous s'exécutèrent. Il resta cependant à bonne distance de la demoiselle pendant un certain temps, réfléchissant à un moyen de ne pas l'effrayer. Son objectif étant qu'elle ne fasse pas peur à des civils qui pourraient faire des choses irrémédiable ou bien qu'elle en blesse un par inadvertance ou par peur aussi. Il décida de poser son épée à terre puis avança la tête baissée et les mains en offrande. Son regard ne quittant pas celui de la jeune femme. Une fois assez près d'elle, il s'exprima.

- Je ne vous veux aucun mal...

Il savait qu'elle ne le comprenait pas mais il espérait que sa voix profonde et monocorde pourrait la calmer quelque peu car il pensait que la jeune femme ne pouvait être que terrorisée dans ce milieu étranger.

- Je ne souhaite que vous ramener chez vous.

Il tenta quelques gestes pour accompagner ses propos, il s'accroupit un premier temps pour se mettre à sa hauteur puis mima une sorte de maison avec ses deux index suivit d'un pointage de doigts vers elle.

- Maison... Votre maison...

Puis lui tendit la main, ne pouvant qu'espérer.
avatar
Ivaë Menestria
✿ Messages : 22
✿ Lucioles : 28
✿ Date d'inscription : 14/04/2012
✿ Age : 29
✿ Localisation : Un peu partout dans kashkal
✿ Emploi/loisirs : Voler pour survivre, embêter le monde
✿ Humeur : teste là ~

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Air, passe-muraille, télépathie
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ancien cauchemar, nouveau jour Lun 7 Mai - 11:33

Je n'eus pas le temps de trouver un autre endroit où me cacher qu'une horde de guerrier armés fit irruption, m'encerclant rapidement. Je restais accroupis au sol, les fixant, le cœur battant la chamade. Allaient-ils me tuer ? M'emmener de nouveau dans cette cage de verre ? Je n'en savais rien, j'étais perdu ici dans cette ville de métal. Le soucis était que je ne pouvais plus utiliser mon pouvoir. Enfin si mais j'étais trop épuiser... Je n'avais pas l'habitude de jouer les passe-muraille et déjà, je me sentais nauséeuse. Visiblement mon corps supportais encore très mal ce don... Un homme s'approcha de moi. Vieux. Je feulais, me calant contre le mur derrière moi. Je refusais qu'il m'approche, lui comme tout les autres gens venu du ciel. Ils m'effrayaient. Mais sa voix était douce pourtant. Je déglutit, le fixant alors qu'il me tendis sa main, prononçant des paroles que je ne comprenais pas. Je le dévisageais puis observais les hommes armés derrière lui. J'hésitais mais vu ma position, il ne serait vraiment pas prudent de jouer les rebelles insoumise. Je me redresse doucement, mes bijoux corporels tintant à chacun de mes mouvements et je glisse ma main dans celle de l'humain.

"Maison....?"

Javais répeter se mot instinctivement, comme si au fond de moi javais compris sa signification.

"Kashkal... Kashkal; je veux y retourner !"


Aucun d'entre eux ne comprendrait ce que je venais de dire mais au moins le mot kashkal leur serait familier. Espérons que le vieille homme comprenne que je voulais retourner dans la cité du désert.
avatar
Ambrosius Killgan
✿ Messages : 15
✿ Lucioles : 21
✿ Date d'inscription : 30/04/2012

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs:
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ancien cauchemar, nouveau jour Lun 7 Mai - 16:25

Ambrosius ne put que sourire à cette jeune femme apeuré, elle avait répété le mot "maison". Avait-elle compris sa signification ? Ambrosius le pensait car la jeune femme se rapprocha et posa sa main dans la sienne. Il en esquissa un petit sourire en coin, car sa main à lui était bien plus grande que celle de l'autochtone, et quand il la serra un peu, il fit attention de ne pas lui faire mal, car il trouvait cette jeune femme bien fragile. Il passa ainsi son pouce sur le dos de la main d'Ivaë pour apaiser ses craintes.

*Kashkal ?*

Ce mot lui parlait mais il avait oublié son sens, il s'en voulut car il pensait que c'était important. Il tourna sa tête et parla en direction d'un de ses hommes d'une voix la plus faible possible mais suffisamment forte pour que le soldat le comprenne.

- Soldat ! Kashkal ? Je connais ce mot mais il m'échappe... Savez vous ce que ça signifie ?

Le soldat fit mine de réfléchir mais répondu brièvement, un peut trop fort au gout du Général.

- C'est le village dans le désert je crois, mon Général.

Sa tête pivota de nouveau vers la jeune femme et sourit. Puis il se redressa ensuite doucement toujours pour ne pas l'effrayer. Il avait continué tout du long à lui caresser le dessus de sa main avec son pouce, pensant que cela le rendra plus doux qu'impressionnant. Et il lui dit.

- Je vois que nous nous sommes compris ma grande. Maison... Kashkal...

Il fit alors un geste de sa main libre en direction de ses hommes pour qu'ils reculent encore, ce qu'ils s'empressèrent de faire, ils étaient alors tous à plus de 20 mètres, armes baissées. Ambrosius sortit de la ruelle et attira avec lui la jeune femme en ne la lâchant pas de la main.

- Kashkal...

Il pointa de sa main libre la jeune femme ainsi que sa personne. Et souligna, de simple mot, son geste.

- Toi et moi...

Il se demanda comment il allait lui faire traverser le vaisseau avec tous ces curieux qui regardaient la scène avec étonnement. Il se dirigea alors vers le véhicule qui avait amené une des patrouilles. Il espérait ainsi sortir sans trop attirer l'attention. Mais allait-elle accepté de monter dans cette boîte de conserve ? Il n'allait pas tarder à le savoir car quelques secondes plus tard, il ouvrit la portière toujours de sa main libre tout en ne la lâchant pas ni du regard ni physiquement. Il monta le premier par la côté passager pour lui montrer qu'il n'y avait pas de danger.

- Kashkal... maison...

Puis attendit sa réaction.
avatar
Ivaë Menestria
✿ Messages : 22
✿ Lucioles : 28
✿ Date d'inscription : 14/04/2012
✿ Age : 29
✿ Localisation : Un peu partout dans kashkal
✿ Emploi/loisirs : Voler pour survivre, embêter le monde
✿ Humeur : teste là ~

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Air, passe-muraille, télépathie
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ancien cauchemar, nouveau jour Jeu 10 Mai - 17:17

Visiblement l'archéen m'avait compris. Je soupirais de soulagement et en me disant qu'il serait temps que j'apprenne leur langue. Cela dit, je restais méfiante, surtout que des armes étaient encore braquées dans ma direction, attendant le moindre faux pas de ma part pour m'envoyer six pieds sous terre. Le vieil homme fit s'écarter les guerrier et il s'avança vers un monstre de métal. Je déglutis difficilement, hésitant à monter à bord. Je pivotais à demis, observant les soldats qui me fixais comme du gibier... Étais-ce à cause de ma nature ou bien le faite que face à moi se dressais une dizaines de mâles et que j'étais à peine couverte ? L'idée que ces hommes avoir des idées lubrique à mon égard me fit frissonner de la tête au pieds. Finalement se fut le vieil homme qui me tira de mes pensées en murmurant encore le nom de ma cité. Je le fixais et grimpais dans le véhicule, sans lâcher sa main. Il me faisait penser à un père, d’ailleurs vu nos deux âge, j'aurais pût être sa fille. Assise sur la banquette du véhicule, je plissais le nez, gêner par l'odeur du cuir et de légère odeur de tabac froid. La nausée me pris et je me calais dans le fond du siège, plus pâle que jamais. Combien de temps nous faudrait-il pour rejoindre kashkal ? Si cet engin roule, probablement des jours, s'il vole, plusieurs heures, nous y seront même avant la tombée de la nuit. Au fond de moi j'espèrais que des ailes pousserais sur la coque du monstre de fer. Mewan devait être mort d'inquiétude, javais brusquement disparu. Je posais mon regard sur l'homme aux cheveux grisonnant et murmurais en portant une main à ma poitrine qui se soulevait rapidement, signe de nervosité.

" Om Ohy wa Ivaë... Ivaë!"

Javais réussis à me faire comprendre une fois de cette façon avec une archéenne aux cheveux noirs et aux yeux bridés. Peut être que cet homme comprendrais que je venais de me présenter... J'espérais qu'il ferait de même.
avatar
Ambrosius Killgan
✿ Messages : 15
✿ Lucioles : 21
✿ Date d'inscription : 30/04/2012

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs:
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ancien cauchemar, nouveau jour Sam 12 Mai - 20:59

Ambrosius sourit à la demoiselle Ivaë car même si hésitante, elle était en train de monter dans la voiture. Il se retira donc sur le siège conducteur pour la laisser s'asseoir, puis appuya sur un bouton qui ferma la porte du côté passager de façon automatique. Il regarda ensuite la jeune fille qui lui parla tout en se désignant. Il leva un sourcil et il comprit qu'elle se présentait. Pendant un temps pourtant, il hésita sur le prénom dans la phrase mais quand elle le répéta, il sut. Il tenta alors de répéter en espérant ne pas écorcher son nom.

- Ivae...

Il savait qu'il s'était planté quelque part mais il pensa que ce n'était pas l'important dans l'immédiat. Il se désigna et se présenta aussi.

- Ambrosi....

Il hésita à dire tout son nom, il considéra sa longueur comme une difficulté inutile et donc peut efficace pour lui. Il le répéta donc de façon intelligible et raccourcit.

- Ambro !

Il pivota alors sa tête vers le volant puis appuya sur un autre bouton qui lança le moteur, celui-ci était relativement silencieux. Puis murmura dans sa barbe plus pour lui que pour Ivaë.

- ou Grand père... ça dépend.

Le véhicule partit assez tranquillement, car il y avait encore trop de monde sur les lieux qui pouvait être heurté. Il mit ensuite son communicateur en face de sa bouche et lança d'une voix plus dur.

- Ici Général Killgan, préparez moi un hélidropter (HJ = Je me permets d'inventer un terme, pour cette hélicopter moderne) Autorisation Alpha5Tango436. J'arrive dans 5 minutes, au niveau de la piste 7. Je veux un bon pilote, un excellent mécano et un bon tireur pour escorte. Général Killgan terminé.

Pendant son allocution avec un potentiel soldat, il jeta plusieurs coup d'oeil à sa nouvelle amie. Juste pour être sur que le ton qu'il prennait ne lui faisait pas trop peur. Une fois, la communication terminée, il reprit une voix plus basse et monocorde pour lui parler.

- Je sais que tu ne comprends rien mais je m'excuse si on t'a fait peur ou bien mal. Je me demande encore ce que tu fais là. Il va me falloir des explications et fissa...

Sur le dernier mot, son ton était quelque peu remonté d'un ou 2 octaves. Il faut dire que ce qui se passait dans les labos, ne lui plaisait pas mais Ambrosius n'avait pas de réel pouvoir la dessus cependant il allait maintenant s'en mêler. Il baissa de nouveau le volume sonore de sa voix et lui reparla de nouveau.

- Enfin encore pardon.


-----------------

5 minutes plus tard, Ambrosius arriva, l'hélidropter était prêt, ainsi que les personnes qu'il avait demandé. Il s'arrêta au plus près de l'appareil, ouvrit sa porte descendit du véhicule le contourna rapidement par l'avant pour ne pas sortir du champs de vision d'Ivaë et ouvrit la porte de la jeune femme et lui tendit la main pour l'aider à descendre avec un léger sourire afin de la rassurer.
avatar
Artemis Kates
✿ Messages : 18
✿ Lucioles : 24
✿ Date d'inscription : 10/05/2012

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Aucuns
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ancien cauchemar, nouveau jour Dim 13 Mai - 16:04

Les dernières semaines avaient été plutôt calmes ; non, les 6 derniers mois l'avaient été... Après la fièvre de l'installation sur cette nouvelle planète, tout c'était très vite calmé, et Artemis en était venue à faire des basses besognes pas très intéressantes... Elle commençait même à regretter la Terre. Le Lieutenant avait été habitué à des missions dangereuses, haletantes et intenses, et c'était par pur défi qu'elle avait accepté d'aller sur l'Arche, mais pour quoi ? Pour surveiller un pauvre helidropter que personne n'allait utiliser ? Bon, au moins elle n'était pas seule, et savait qu'elle pouvait toujours déconner avec quelques soldats pour faire passer le temps. Non ! maintenant, elle était Lieutenant -elle avait vraiment du mal à s'y faire- et devait montrer l'exemple. Il ne fallait plus que les soldats la prennent a la légère, ils lui devaient du respect.
L'helidropter ainsi que la petite base qui s'était formée autour, se trouvaient un peu en dehors de la ville, pour ne pas déranger trop de monde si on devait décoller. Cela permettait aussi de voir un peu qui entrait et sortait de l'enceinte de l'Arche, bref, un travail bien chiant et une position qu'elle était sur de devoir tenir toute la journée.
Ou presque...
- Lieutenant ? Apparemment une abrosienne s'est échappée et se ballade actuellement dans la ville.
Artemis eu un petit sursaut, elle était prête à courir après cette étrangère quand le soldat continua :
- Le général à déjà pris les choses en main, je me suis juste dit qu'il serait judicieux de vous tenir au courant.
Artemis se décontracta, un peu déçue. Elle avait vraiment cru qu'il allait se passer quelque chose d'intéressant, mais une nouvelle fois, elle était mise de côté.
- Merci soldat, et tenez moi informé si vous en apprenez d'avantage, dit-elle avec un mouvement de tête pour le remercier.
Elle resta encore un petit moment postée à côté de l'helidropter, puis décida de marcher un peu, d'en faire le tour, lorsque le soldat réapparut devant elle. Cette fois, seulement, Artemis ne s'attendait plus à rien, en fait elle était même agacée, car elle savait qu'elle allait connaître la suite de l'aventure du général, aventure qu'elle aurait bien aimer vivre. Pourtant, le soldat était hors d'haleine, comme s'il avait fait le tour de toute la base en courant.
- Ah ! vous etes la ! On vient de recevoir un message du général Killgan, il demande à ce qu'on lui prépare l'HD avec un bon mécanicien, une escorte, et bien sur un bon pilote. Il arrive avec l'abrosienne.
Son sang ne fit qu'un tour. Elle se dirigea vivement vers le petit hangar qui avait été installé près de l'HD, le soldat sur ses talons. L'armurerie, voilà ce qu'elle cherchait. Une fois entrée, elle fit un rapide tour du regard de la salle et choisit une arme : un bon gros fusil d'assaut -pour elle, la taille comptait, ça rendait tout de suite la personne plus intimidante lorsqu'on la voyait avec un énorme fusil, et dieu sait qu'Artemis avait besoin de subterfuges pour paraître intimidante !
- Le sergent Mac Kallan est-elle au courant ? demanda-t-elle au soldat, sans même se retourner. Le general la voudra surement comme mecano. Et j'imagine qu'un pilote est déjà installé dans l'HD. Mais la prochaine fois, prévenez moi avant les autres soldats.
Le soldat fit un rapide garde à vous et s'en alla en courant, certainement aller prévenir Mac Kallan, sauf si ça avait déjà été fait. Il n'avait pas cherché à se justifier d'avoir prévenu le Lieutenant en dernier, Artemis était fière de voir qu'il n'avait pas osé, même si elle se douait de pourquoi elle avait été la dernière prévenue : elle avait quitté sa position. Finalement, et contrairement à ce qu'elle pensait, elle avait de l'autorité.
Elle se hâta vers la sortie et se posta devant l'helidropter, son gros fusil d'assaut en main et attendit l'arrivée du général. Mac Kallan était déjà la. Artemis, en arrivant, lui fit d'ailleurs un petit signe de tête qui voulait dire plusieurs choses : à la fois "bonjour" solennel mais aussi un "prêt ?" Puis Killgan arriva, et Artemis se surprit elle même de ses sentiments. Elle était heureuse de le voir, heureuse de partir en mission avec lui. Artemis aimait beaucoup le général car il faisait ce qui était juste, et ca la rassurait.
Il fut le premier à sortir du véhicule, puis Artemis aperçut la jolie créature, l'abrosienne qui s'était échappée. Le Lieutenant fut subjuguée par sa beauté. Elle n'avait jamais été en contact avec les natifs de cette planète. Elle aurait voulu l'observer plus longuement, lui poser des questions, mais le général se hâta avec elle dans l'HD. Artemis entra en dernier dans le véhicule volant, après tout c'etait elle qui était en charge de leur protection maintenant.
Une fois à l'intérieur, elle attrapa un casque pour pouvoir communiquer avec les autres durant le vol. Puis le véhicule s'ébranla, elle eu juste le temps de s'accrocher au dossier d'un siège pour ne pas tomber à la renverse. Une fois son équilibre rétablit, elle se dirigea vers la porte, encore ouverte, pour voir le terrain s'éloigner petit à petit. Ses longs cheveux volaient et passaient devant son visage, de sorte qu'elle devait tout le temps y passer ses mains pour les écarter. Artemis n'aimait pas le bruit des helidropter, mais ne se décida pas encore à fermer la porte, de peur que quelque chose arrive. Après tout, elle ne savait pas du tout ce qu'ils allaient faire, où ils allaient, qu'elle était la situation. Le pilote, cependant, avait du être avisé des directives, vu qu'il conduisait à toute allure le véhicule volant vers un endroit bien défini. Artemis n'aimait pas être lancée dans le noir total comme ça.


Dernière édition par Artemis Kates le Mar 15 Mai - 9:11, édité 6 fois
avatar
Mystie Mac Kallan
✿ Messages : 30
✿ Lucioles : 36
✿ Date d'inscription : 22/04/2012
✿ Localisation : Sous un moteur probablement
✿ Emploi/loisirs : Bricoler
✿ Humeur : Joueuse

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Aucuns
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ancien cauchemar, nouveau jour Dim 13 Mai - 17:39

Des fois elle se demandait si c'était juste pour son talent naturel pour faire fonctionner la dernière des machines agonisante ou juste parce qu'elle était quasiment insomniaque. Non mais ça lui arrivait de dormir, hein... Juste qu'elle ne savait plus le faire dans un lit. La position allongée sous des draps avait un peu tendance à la faire paniquer au réveil, elle se revoyait systématiquement à l’hôpital entourée de mines graves qui n'avaient que d'excellentes nouvelles à lui annoncer. De celles qui pouvaient pousser quelqu'un vers la bouteille ou la fenêtre la plus proche... Passer de très longs et top nombreux mois immobile sur un lit n'avait fait qu'aggraver la situation... Du coup elle voyait les lits comme des espèces de monstres à éviter soigneusement si elle voulait avoir un semblant de sommeil réparateur. Inutile de dire que la cryogénisation du voyage avait été un pur moment de bonheur délirant...

Du coup les gens qui travaillaient avec elle, ou avaient besoin de ses services réguliers, avaient apprit, à leur dépend souvent, qu'il n'était pas rare de la découvrir en train de piquer un petit roupillon réparateur dans des endroits aussi diverses que saugrenus. Même si cela pouvait se révéler assez dangereux pour elle. Ainsi, en ce moment, son coin préféré était tout simplement son dos à l'aise, glissé sous l'un des véhicules les plus endommagés qu'ils avaient. Elle était ainsi certaine qu'on ne lui roulerait pas dessus et, accessoirement, c'était aussi là qu'elle passait la plupart de son temps libre. Le micro sieston sur place n'était donc pas vraiment dérangeant. Par contre les autres savaient que dans ces cas là il ne valait mieux pas la réveiller en sursaut. Cela revenait à lui imprimer un gros boulon au milieu du front et de la récupérer d'une humeur massacrante...

Du coup, quand le soldat reçu la communication du général, il resta un instant planté devant cette paire de pieds qui dépassaient du ventre de l'engin, ne sachant trop comment aborder le problème. Les autres mécano le laissèrent de longues secondes dans l'embarras en ricanant avant de lui venir en aide. La meilleure solution était encore de la sortir vivement de là-dessous, lui éviter une bosse suffisant à la calmer de son réveil en fanfare. Ce qui fut fait. Ce qui fut efficace. Laissant les autres hommes rire tout leur saoul de sa façon peu commune de sortir du sommeil elle prit bien note de ce que l'on attendait d'elle, le tout sans faire le moindre commentaire et en se contentant de bailler à s'en décrocher la mâchoire. Un rapide passage en revu de ce qu'elle avait autour de la taille lui suffit, elle n'avait besoin de rien d'autre. De toute façon les pièces détachées d'hélidropter étaient trop volumineuses pour qu'on s'amuse à les sortir pour leur faire prendre l'air. S'ils avaient vraiment un problème mécanique, elle ferait avec ce qu'il y avait déjà d'embarqué et improviserait. Comme d'habitude quoi...

Son passage à l'armurerie ne fut pas nécessaire, elle avait toujours son arme avec elle depuis qu'elle l'avait modifiée. Personne n'osait la manipuler... Elle n'avait d'ailleurs pas encore déterminé si c'était pas peur que tout leur pète au visage ou à cause de son mauvais caractère... La jeune femme laissa courir sa main sur la carrosserie de l'engin volant d'une façon presque amoureuse. Elle aimait bien ces grosses bêtes là. Elles avaient une maniabilité hors du commun et pouvaient vous mener où vous le désiriez sans protester le moins du monde, quelles que soient les conditions. Du robuste et du maniable avec une mécanique à se damner. Comment ne pas l'aimer? Alors qu'elle montait dans l'appareil pour s'emparer de l'un des casques, elle tapota l'épaule du pilote pour le saluer. Ils échangèrent un sourire, les relations entre pilotes et mécanos étant souvent comme celle de parents. Lui c'était papa, elle maman et l'engin bébé. Facile non? Ils formaient une grande famille...

Lorsqu'elle remarqua que le lieutenant Kates se diriger vers eux elle fut assez satisfaite de savoir que ce serait elle qui les accompagnerait. Mine de rien elle avait du cran et se montrait souvent d'une redoutable efficacité. Bref, elle n'avait jamais eu d'ennuis avec elle et, comme souvent pour les femmes qui avaient plus de preuves à faire que les hommes, ses compétences étaient réelles et pas juste une vague fanfaronnade autour d'un verre d'alcool. Elles échangèrent un signe de tête, bien suffisant pour ce qu'elles avaient à se dire puis la sergent s'installa confortablement sur son siège, le plus à l'arrière, vers l'extérieur. Elle finissait de boucler son harnais lorsque le général arriva avec leur invité surprise...

Pour l'instant elle n'avait pas encore vraiment eu l'occasion de côtoyer l'homme mais les rumeurs qu'elle avait entendu au sujet du général avaient suffit à ce qu'elle le porte dans son coeur. D'ailleurs, en rigolant, il lui arrivait de dire que finalement elle avait toutes ses chances pour finir générale elle aussi... Un homme juste, droit dans ses bottes qui n'avait pas sa langue dans sa poche. Mystie était presque certaine que s'il avait eu une clé à molette en main, il aurait agit comme elle. Elle le salua d'un geste rapide, portant deux doigts à son front, agrémentant le tout d'un sourire. Il était en train de rendre sa liberté à l'un des cobayes des scientifiques... Elle donnerait cher pour voir ce qui était en train de se dire à l'heure actuelle !!

Comme Artémis elle ne put s'empêcher de dévisager l'arbrosienne quelques instants. Elle avait un charme sauvage que sa tenue plutôt minimaliste mettait en avant. La pauvre avait un petit air de bête traquée, enfin elle trouvait... La mécano aurait certainement affiché la même tête si elle s'était retrouvée dans sa situation.... La sergent lui fourra un casque dans les mains avant de mimer avec le sien comme le mettre pour qu'elle puisse se protéger les oreilles. Ambrosius se chargerait de l'installer dans le harnais histoire qu'elle n'ait pas droit à un cour de vol sans ailes dès le premier virage un peu musclé... Ensuite...
avatar
Ivaë Menestria
✿ Messages : 22
✿ Lucioles : 28
✿ Date d'inscription : 14/04/2012
✿ Age : 29
✿ Localisation : Un peu partout dans kashkal
✿ Emploi/loisirs : Voler pour survivre, embêter le monde
✿ Humeur : teste là ~

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Air, passe-muraille, télépathie
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ancien cauchemar, nouveau jour Lun 14 Mai - 13:57

L'homme continua à me parler. je vis bien qu'il tentait de se présenter comme je l'avais fait. Il semblait indécis sur la façon dont je devais le nommer. Cette idée me fit rire intérieurement. IL était un chef, un homme âgé et pourtant, il semblait aussi frêle qu'un enfant à cet instant. Machinalement, je murmurais:

" Gran' pewre..."

Javais murmurer ceci avec mon accent, si bien que les mots furent légèrement déformer mais je crois qu'il comprendrait aisément que javais opter pour sa dernière... appellation. Cela dis j'ignorais la signification des mots qu'il venait de lâcher et moi avec, je m'étais contenter de répéter en croyant qu'il s'agissait de son prénom. Finalement une autre femme monta avec nous à l'arrière, brune, plutôt jolie. Je ne vis pas celle monter à lavant pour le pilotage mais j'entendis sa voix grâce à mon ouïe très fine. L'avantage d'être une abrosienne. Je posais mon regard sur la jeune femme à l'arrière, donc face à moi. L'ombre d'un sourire naquis sur mes lèvres charnues mais la méfiance se lisait dans mon regard. Alors je repensais aux deux autres abrosiens encore enfermé dans leur cellule de verre et je détournais le visage. Si je m'en fichais ? à moitié. Un peu dirons nous, parce que je trouvais cela injuste qu'on nous enferme comme des animaux. Mais moi, je suis une sauvage, une femme libre et en dehors de Mewan, je ne me soucis guère des autres. Égoïste ? Sans l'ombre d'un doute. Je suis ce que je suis et pour le moment, tout ce que je voulais, c'était rentrer dans ma ville natale. Je remuais sur le siège de cuir qui se collait à la peau de mes cuisses. Je baissais le visage, mes longs cheveux blancs glissant le long de mes épaules nus et j'écartais les jambes, repoussant les voiles de couleur bleu et vert qui ceinturais mes hanche et releva légèrement une jambe, amuser par le cuir que faisait ma peau en se décollant du cuir. J'esquissais un sourire et fis de même avec l'autre jambe. Je relevais la tête, consciente qu'on me jugeais du regard et j'arrêtais tout mouvement avant de me pencher pour observer le paysage par la fenêtre. J'écarquillai les yeux en voyant l'étendu de l'herbe verte des plaines xav'ik, fixant les Sow'oh qui couraient à vive allure. UN nouveau sourire se dessina sur mes lèvres, dévoilant deux canines plus longues que ceux des humains. Bientôt nous serions à kashkal... Javais hâte d'y être.

"Sow'oh !" Lâchais en tapant la vitre du montre de fer volant.
avatar
Ambrosius Killgan
✿ Messages : 15
✿ Lucioles : 21
✿ Date d'inscription : 30/04/2012

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs:
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ancien cauchemar, nouveau jour Lun 14 Mai - 21:10

Ambrosius pensa que ces créatures autochtones avaient l'ouïe trop fine, il devait s'en méfier même en murmurant, c'était toujours bon à savoir pour un contact ultérieur. Pour l'instant, il avait gagner à cause de sa gaffe, un surnom que cette jeune fille garderait pour un bon moment. En tout cas, il trouva son accent charmant. Il accompagna alors la jeune fille par la main jusqu'au HD et salua de la tête ses hommes et évita le salut militaire qu'il considéra trop sec pour ne pas l'effrayer et entra dans le véhicule, il se posa sur l'un des fauteuils puis attacha la jeune fille pendant qu'un des hommes lui montra comment mettre le casque. C'est alors qu'un moto fonça vers l'hélidropter puis s'arrêta dans un dérapage trop nerveux au gout d'Ambrosius. Un homme en descendit fracassant la moto sur le sol et courut vers le général Killgan en brandissant une épée.

- Général ! Attendez... Général ! Votre épée !

Le général redescendit rapidement récupéra l'épée puis dit au soldat.

- Merci Kyle ! ça peut servir. Mais évitez de faire ça avec une moto devant Mystie.

L'homme blêmit quelque peu. Et Killgan apaisa ses craintes d'un sourire en coin.

- Kyle, J'aimerais que vous trouviez un maximum d'info sur ce qu'il se passe dans les labos. Faites ça discrètement et si on vous pose des questions, dites leur que c'est moi qui vous envoie. Allez disposer ! Et délicat avec la moto.

Il pointa de son pousse mystie derrière lui et tapota ensuite le dos du soldat. Celui-ci acquiesça les ordres puis s'éloigna en direction de la moto. Il répartit ensuite en direction du HD et se positionna à sa place puis s'attacha.Tout le monde était à bord, et Ambrosius fit signe au pilote de décoller. Ce qu'il fit rapidement, le paysage prit alors de la distance avec le sol dans un bruit d'hélice relativement atténuer. Les plaines verdoyante et cette planète était magnifique et il n'en perdait pas une miette lui non plus. Cela lui permettait aussi d'enregistrer la topographie des lieux juste au cas où. Soudain Ivaë prononça un mot en tapotant la vitre montrant ainsi le sol. Il aperçut alors les animaux qui se trouvaient en contre bas et sourit à la jeune fille.

- Ok ! Powwoh !

Il sentait que les langues n'étaient pas son fort et qu'il allait en chier pour apprendre celle-là.......

-------------------------

HRP : Sujet clos. Suite du RP ici
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ancien cauchemar, nouveau jour

Ancien cauchemar, nouveau jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mise à jour n° de compte URSSAF
» un nouveau site t'entraide
» NOUVEAU DISPATCHING
» Après le Godetia, y-aura-t-il un nouveau BSL ???
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROSPERIA the beginnnig :: ✿ Prosperia ✿ :: ✿ Arche :: Le Faubourgs-