Revenez mille ans en arrière lorsque les archéens arrivèrent sur Prosperia.

Partagez|

Chaleur et populace

avatar
Linavël
✿ Messages : 24
✿ Lucioles : 38
✿ Date d'inscription : 09/04/2012
✿ Localisation : Dans la Jungle, terrible Jungle ~ Akhayu *w*
✿ Emploi/loisirs : M'occuper de vos bêtises !
✿ Humeur : Bienveillante

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Maîtrise de tous les éléments ~ Invisibilité ~ Lecture de Pensées
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Chaleur et populace Dim 29 Avr - 11:31

Voyage à Kashkal


Je suis partie du soir. La nuit était douce et belle, les plantes étaient illuminées et semblaient danser sous le vent. Un jeune m’apporta une monture, un gromak qui semblait doux comme et paisible. Je lui caressai le museau, et je perçai son regard, un sourire se dessina sur mes lèvres. Depuis bien longtemps se gromak m’était lié, mais il ne refusait jamais de me rendre en service en transportant d’autres personnes que moi. Je n’avais jamais vu un animal aussi superbe et conciliant. C’est pour cela que je le laissais libre, il répondait toujours aux appels, et pour que sa liberté soit entière, je ne lui donnais aucun nom.

« Il semble prêt à m’accompagner. C’est un brave animal.
_Vous avez raison, ô xa’ik. Ne désirez-vous pas que je vous accompagne moi aussi, le voyage peut se relever dangereux.
_Votre xa’ik n’est pas inoffensive, je saurais me défendre, et je serais de retour d’ici quelques jours à peine. »

J’étais vêtue d’une parure claire, qui tombait jusqu’à plus bas que mes chevilles, mais qui était ouverte, laissant apparaître ma jambe et me laissant libre de mes mouvements. Je portais aussi mon diadème de métal, qui me donnait cet air important que j’admirais chez les autres xa’ik. Je montai mon ami et je lui soufflai de s’envoler. Le gromak s’enfonça dans la nuit sombre, et j’étais partie pour Kashkal, où je voulais emprunter quelques livres et en rendre d’autres.

J’étais assez angoissée par ce voyage, pour deux raisons à vrai dire. La première était la plus effrayante, sur le continent, on dit que des hommes venus du ciel sont arrivés. Certains croient qu’ils sont les messagers des Dieux, mais moi, je n’y crois pas. Ayant moi-même était touchée par la grâce divine, je puis affirmer qu’ils n’ont rien à voir avec Tsaïlah, peut-être avec Kro’n, mais je ne le pense pas non plus. La venu de ces êtres qui, semblerait-il, nous ressemble, m’effraie. Ne conaissant pas leur dessein, ni leur mentalité, je ne peux qu’avoir peur pour mes frères, mes sœurs et mes enfants que je laissaient là-bas. Mais Akhayu était bien plus sur que Karshkal, les êtres venus du ciel visitent très souvent cette grande ville. La seconde raison était celle-là, Karshkal m’était antipathique. Cette grande vile ne respectait aucun principe sacré, et la misère et l’individualité y régnait. Mais surtout, ce qui m’insupportait dans cette ville, c’était les souvenirs que j’y gardais. Certes des souvenirs qui m’ont permis de gagner en maturité, mais je me demandes encore ce que sont devenus les enfants qui étaient avec moi dans la cellule et que j’aie libéré. Sûrement ont-ils connu la misère, ou sont-ils mort en voulant s’échapper dans le désert. Ou comme moi, auraient-ils retrouvé des parents…

Dès le matin, j’arrivai à destination. Je rentrai dans la ville avec mon ami gromak, à qui je chuchotais un « as’hanah ». Beaucoup me regardèrent étrangement, il est vrai que j’étais assez reconnue, et que mon allure me trahissait, mon gromak n’aimait pas le désert, je le libérai.

« Je t’appellerais dès que j’aurais de nouveau besoin toi, va trouver une terre où tu pourras te reposer. »

La ville était bruyante et il faisait terriblement chaud. Je me dis que j’irais à la bibliothèque plus tard, et que j’allais profiter de la matinée pour aller au marché. Je m’y rendis, assez exaspéré du monde. Les regards se tournaient vers moi, et je regrettais de ne pas avoir caché mon diadème, mais il était mon permis d’entré dans les parties les plus gardaient de la bibliothèque. Et, au fond de moi, j’avais aussi pour dessein de consulter des livres qui me rassurerais sur l’origine des êtres descendus du ciel.
avatar
Ivaë Menestria
✿ Messages : 22
✿ Lucioles : 28
✿ Date d'inscription : 14/04/2012
✿ Age : 29
✿ Localisation : Un peu partout dans kashkal
✿ Emploi/loisirs : Voler pour survivre, embêter le monde
✿ Humeur : teste là ~

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Air, passe-muraille, télépathie
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chaleur et populace Lun 30 Avr - 11:44

Les jours passaient et se ressemblait. je m'ennuyais à mourir... Sans doute parce que je n'avais pas de travail et donc rien à faire de mes journées. Il fallait que je trouve quelque chose à faire et vite. Allonger sur le toit d'une maison, je fixais le ciel, ma peau dorant au soleil. Je soupirais longuement avant de me redresser, assise et de fixer les toit de la ville. Au lin le désert à perte de vue... Parfois je me surprenais à rêver que je partais loin de cette cité pour voir le reste du continent. Je voulais voir la forêt, les montagnes. J'avais entendu parler d'une tribu en pleine jungle, soit disant que leur village possède un magnifique lagon. Tiens, ça me donnais envie de voir la mer aussi. Je me levais doucement, grimaçant sous l'effort et m'approchais du bord du toit. n contre bas, le marché s’étendait sur des dizaines de ruelles, un vrai labyrinthe pour ceux qui ne le connaissait pas. Les gens se bousculaient pour passer. je souris... Tout ce monde... Je devrais peut être commencer ma journée par faire les poches de quelques passant histoire de trouver quelque chose à me mettre sous la dent. je me hissais lentement jusqu'au sol, agilement. Un vrai félin. Une fois que mes pieds touchèrent le sable, je passais ma langue sur mes petits crocs et détaillais les passant. Le soleil se refléta sur quelques chose de brillant. Je plissais les yeux avant d’apercevoir une jeune femme dont la peau était bien trop clair pour qu'elle soit de Kashkal. Une xa'ik !!! Oui, mais de quelle tribu? Deux solution s'offre à moi... La première, passer et lui voler son bien sans même qu'elle ne s'en rende compte ou bien m'approcher et discuter avec elle pour savoir si mon rêve serait un jour réalisable. Après mur réflexion... je choisis la première option. Parce que franchement, ne nous voilons pas la face, ce n'est pas un rêve qui va remplir mon estomac. En revanche ses bijoux eux... Je peux en tirer pas mal d'argent.

Alors je m'approchais, comme si de rien n'était, faisant mine de regarder les étalages, souriant au vendeur. Puis lentement et surtout discrètement, je me rapprochais de la femme en question. Sa tiare était bien trop grosse pour être voler dans qu'elle ne s'en aperçoive. Alors je la détaillais du coin de l'oeil, voir ce que je pourrais lui chiper. C'est alors que je vis un sombre idiot, dans le dos de la femme, mains tendues qui tentait d'attraper la tiare. Mais quel crétin ! c'est pas possible ça! Je grimaçais et me jetais presque sur lui, m'interposant entre le voleur de pacotille et la xa'ik et je le repoussais, m'écriant:

"Brakos ! Tu essaye de voler une xa'ik ? tu devrais avoir honte !!!"

Dit celle qui avait l'intention de faire la même chose quelques instant plus tôt. L'homme grimaça, paniquant alors que beaucoup se tournaient vers nous. J'esquissais un sourire en coin, mon hypocrisie n'avait pas limite.

Chaleur et populace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Comment faire les semis qui réclament beaucoup de chaleur ?
» dans la chaleur de Belgrade !!!
» Chaleur...gaillette.de Charles Bruchet
» roséole ou boutons de chaleur ?
» Qué calor ! Comment lutter contre la chaleur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROSPERIA the beginnnig :: ✿ Prosperia ✿ :: ✿ Village Kashkal :: Le Marché-