Revenez mille ans en arrière lorsque les archéens arrivèrent sur Prosperia.

Partagez|

Linavël ~ Mère de Tous

avatar
Linavël
✿ Messages : 24
✿ Lucioles : 38
✿ Date d'inscription : 09/04/2012
✿ Localisation : Dans la Jungle, terrible Jungle ~ Akhayu *w*
✿ Emploi/loisirs : M'occuper de vos bêtises !
✿ Humeur : Bienveillante

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Maîtrise de tous les éléments ~ Invisibilité ~ Lecture de Pensées
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Linavël ~ Mère de Tous Jeu 26 Avr - 10:35

Linavël

▬ La Solitude est une lente agonie, heureusement les Dieux nous ont offert l'amour.




► Tribue:
Akhayu
► Métier:
Xa’ik
► Âge:
29 ans
Pouvoirs:

► Élémentaire:
Tous les éléments de notre Terre
► Physique:
Invisibilité
► Psychique:
Lecture de Pensées

Physique:
C’est une femme. Une femme qui ne passe pas ses journées sous le soleil cuisant, et cela se voit dans la pâleur de sa peau. Une peau immaculée, une peau qui respire la douceur, sans trace ni défaut. Elle ne sembla n’avoir jamais été touchée avec de mauvaise attention, et qu’elle attend encore indéfiniment les imperfections. Cette peau recouvre un corps élancé et qui possède une prestance de reine. Une prestance rassurante et à la fois inaccessible et parfaite, comme celle de nos mères. Un corps fin mais pourvu de formes généreuses et agréables. Une femme je vous le dit, dont les abattis en sont une représentation parfaite. Jusqu’au main qui était fines, pures, et accueillantes.
Un corps orné d’un visage doux et agréable. Une forme de tête un peu allongée, se terminant un peu en pointe. Une peau tout aussi dénuée de marques, tracée par des traits fins, formant de jolies pommettes, s’étirant lors des petits sourires simples et sincères, illuminant le visage presque autant que son regard d’un vert profond. Ses yeux étaient incrustés en amandes, et brillait. Ils étaient entourés par de longs cils qui féminisé le tout. Son nez était fin et ne prenait pas une grande place, il descendait élégamment, préparant la touche de couleur qu’offraient les lèvres en dessous. Des lèvres bien dessinées, assez pulpeuses, et elles aussi, vierges de toutes agressions. Le tout surplombait par des cheveux d’un blond si clair qu’il se confond avec le blanc. Ils sont lisses et fins, souvent attaché de manière sophistiquait, comme toute les jeunes filles en rêve. Par des instruments d’or et d’argent, des métaux sculptait spécialement pour elle, permettant la création de diadème nouant sa chevelure. Souvent il y a quelques tresses qui se perdent dans ses cheveux qui lui arrivaient dans le bas du dos.
Elle était souvent décorée de bijoux tels des bagues ou des bracelets forgés. Ce qui suivait avec le raffinement de ses vêtements comparait aux autres villageois de Akhayu. De simple tunique, dénudant un peu son dos, mais tombant toujours bien sur ses jambes. Des superpositions de voiles. L’extravagance qu’elle avait par rapport aux autres villageois, souvent plus primitifs, se voyait aussi dans son maquillage pourvu d’arabesque autour de ses yeux.



Mental:
Quelques adjectifs pour comprendre Linavël : Douce, aimante, passionnée, agréable, altruiste, pieuse, rêveuse.

Je n’ai jamais vu une personne aussi agréable et douce que Linavël. Ses paroles sont apaisantes, ses mots ont une sonorité qui vous prouve que chaque problème à une solution. Elle est pourvue d’un calme étonnant, et elle se réjouit de peu. Aimante, elle sera satisfaite par des faits qui procurent le bonheur, de très peu à vrai dire. Elle caresse agréablement les autres, et rit avec justesse et sincérité. Elle ne dira toujours que la vérité, la pure vérité, même si celle-là se révèle être dure. Car pour elle seule la vérité peut apportait le fragile équilibre qui maintient la vie. Elle le fera toujours avec douceur, et cherchera toujours des solutions aux problèmes qui se révèlent devant elle. Tout le monde la considère comme une jeune mère qui sera toujours prête à les aider. Ou comme leur fille qui les assiste. Car oui, Linavël est toujours aux côtés des autres. Pour elle, Tsaïlah l’a aidée une fois, alors elle se doit d’aider les autres comme on l’a déjà fait pour elle. De plus, elle prend son rôle de Xa’ik très au sérieux depuis la mort de la précédente. C’est une personne généreuse et altruiste, qui se désintéresse de tout, sauf du bonheur de tous.
Parfois, on se demande comment cette personne peut sans arrêt sourire à l’avenir et rire au nez du passé. Toujours dans ce calme horripilant. C’est tout simplement parce qu’elle s’évade d’une autre manière que nous autres. Elle rêve. De quoi ? D’amour, d’amitié, de parents, de bonheur. Comme nous tous. Il est vrai que parfois son rôle de Xa’ik lui pèse, mais elle trouve une véritable satisfaction dans ce qu’elle fait. Et la piété l’a aidé plus d’une fois à ne jamais se détourner du droit chemin, tout comme son expérience. Alors certes, parfois elle pense à un homme qui viendrait l’arracher ou l’assister. Mais elle n’a pas les mêmes valeurs, alors pour elle, sa vie est juste et ne peut pas être autrement. C’est une forme de sagesse. Elle en était dépourvue, et elle rattrape le temps perdu. C’est son devoir, et elle sera à jamais dévote à celui-ci. Et puis on peut se satisfaire avec peu de chose.
Le tout est d’associer les deux. Car les goûts de Linavël sont un sujet assez sensible. Auparavant elle aimait voyager, jouer, s’évader. Maintenant, elle aime le calme, aider, les sourires des autres. Elle lit beaucoup, cela peut être pris comme une autre forme d’évasion. Et puis, cela lui permet de raconter de belles histoires aux enfants. Elle envoie régulièrement quelqu’un à la bibliothèque de Kashkal lui ramenait des livres. La nature est un équilibre, et plus que ça, un concept. Ainsi, celle-ci l’apaise. Ses goûts sont véritablement simples. Et c’est peut-être mieux ainsi.





Histoire:
Nul enfant ne devrait naître sans parent. Mais puisqu’il existe de tel malheureux, je me promets d’être leur mère à tous, même si c’est au détriment de ma personne. Ainsi le veulent les Dieux.

J’ai longtemps été perdue entre le ciel et la terre. Je m’évadais entre ses deux mondes opposés, et je fermais les yeux sur ce qui me rendait triste.


« Linavël ! Linavël ! »

On passait son temps à me chercher, à me trouver, puis je m’évadais de nouveau, et on partait de nouveau à ma recherche.

Je suis une fille de personne, et pourtant, je suis la volonté des Dieux pour les abrosiens du village d’Akhayu. Ma mère, je ne savais pas pourquoi elle avait du partir, je ne savais pas non plus ce qu’elle était devenu. Ce n’est que bien plus tard, par la bouche d’un ancien du village, que j’ai appris que ma mère avait été bannie pour avoir offert son ingénuité à un marchand de Kashkal qui passait au village. C’est dans une union proscrite que, pourtant, les Dieux ont décidé de représenter l’enfant qui guidera par leurs voix son village. Ils avaient bien essayé de retrouver ma mère, mais ce fut en vain. Bannie, elle devait bel et bien vouer une haine au village. Mais à l’époque, je parle de là de ma huitième années d’existence, j’ignorais ce sujet tabou, et je vivais avec l’ancienne Xa’ik et ses dix autres enfants.

Je me sentais étouffée et délaissée, et c’est dans ce chemin de souffrance que j’avais décidé de m’engager. Je haïssais la Xa’ik qui m’avait pourtant recueillie. Je lisais bien dans ses pensées qu’elle avait déjà beaucoup à faire avec ses enfants et le village, que j’étais de trop dans cette famille. Le jour où j’avais pénétré son esprit, j’avais lu cela. C’est ainsi que je me refusai de le faire de nouveau. Ainsi j’ignorais ce qu’elle pensait de moi outre cela, mais en réalité c’est que je ne voulais pas savoir. Elle m’enseignais les devoirs et les pouvoirs d’une xa’ik, mais moi, j’écoutais toujours d’une oreille distraite. Je me laissai de cette destinée, et je préférais de loin faire des bêtises ou m’échapper. Ce sentiment de liberté, j’étais sans cesse à sa recherche. Mais je cherchais autre chose aussi, cet amour parental. La xa’ik et son époux n’ont pas eu le temps de m’en fournir, alors je ressentais ce creux immense dans mon cœur qui nécessitait de se fermer par la liberté. Mais la xa’ik ne cessait de me le dire :


« Ce n’est pas en agissant ainsi que tu trouveras la liberté qu’offre les Dieux. »

Ce qui changea complètement mon comportement, se fut ce soir-là où je ne me permis de voler une monture, et de m’échapper à la recherche de ma mère. Cela faisait seulement trois mois que j’avais appris la vérité sur son bannissement, j’avais quinze ans. Cela faisait quinze ans où je vivais avec une tonne de question en tête, et qu’enfin, la lumière de la vérité me brûla les trippes. J’arrivai à Karshkal, ma seule piste. Malheureusement, je tombai sur des gens très peu honnête qui me détroussèrent et qui, au nom de Kro’n, m’enlevèrent. Je n’avais jamais autant pleuré de ma vie. Je me rendis compte de beaucoup de chose ce jour-là. Je me rendis compte que jusque là j’avais eu de la chance. Et c’est grâce à l’enseignement de la maîtrise des éléments que m’offrit ma mère adoptive, la Xa’ik, et grâce à mon don de lecture de pensées, que je réussis à m’échapper en volant les clefs. Mais j’étais bien démunie, sans rien, sans illusions, et face à une dure réalité. Enfermée chez les brigands, j’avais vu des jeunes enfants, comme moi, sans parents, qui se retrouvaient ici contre leur grès, exploités ou prostitués. Je les libérai avec moi. Enfin, si on pouvait appelé ça la liberté. Je n’avais aucun moyen pour rentrer à Akhayu.

La route à pied était une mauvaise idée, je me perdis dans le désert. Mais encore une fois, j’eus une chance inouïe, ou alors une aide des Dieux. Un membre du village d’Akhayu qui était à ma recherche et qui s’apprêtait à se rendre à Kashkal me croisa exténuée dans le désert. Il me sauva et me ramena. Ce guerrier fut féliciter, et maintenant, l’histoire de la jeune apprentie xa’ik orpheline rentra dans les annales des histoires du village. J’en ai encore terriblement honte. Mais cette histoire m’a permit d’apprendre beaucoup.

Mes relations avec la Xa’ik n’avait pas changé. Elle me connaissait bien, et c’était cela qui m’énervait, c’est que sans mon don, elle était capable de tout deviner de moi. Je ne pouvais rien lui cacher. Pourtant, quelques années plus tard, le jour même de mes vingt-deux ans, la Xa’ik rendit son dernier souffle. Ses enfants étaient grands maintenant, et moi aussi. Et c’est seulement sur son lit de mort que j’appris l’étendu de mes erreurs de jeunesse. Elle me supplia de lire dans en elle. Se fut à contrecœur que je dépassai la barrière de son esprit :


« Tsaïlah est en toi, elle m’a lâchée, abandonnée, et c’est pour te retrouver Linavël. Tu as vu ce que son les personnes sans guide, à toi de les aider et d’ouvrir la voix des Dieux. C’est ton rôle à toi et au Chaw’pan. Je sais que tu arriveras à merveille à exercer ton rôle de Xa’ik. J’ai aimé te voir grandir Linavël, tu es belle et resplendissante, tu sauras une bonne mère pour Akhayu. »

Les larmes coulèrent sans crier gare le long de mes joues. Et je me retrouvai dépourvue de réponse.

« Mais … Mais … Je n’ai pas de mère, je ne pourrais jamais en être une … »

Le dernière geste de la Xa’ik fut de me caresser la joue, et de me murmurer :

« Om’dana »

Maintenant, je suis la Xa’ik de Akhayu. J’espère réussir à exercer cette sage autorité que je représente. Mais j’ai commencé par ouvrir un refuge au temple, où j’accueille les enfants sans parents. Je leur enseigne la douce voie de la piété, et je fais de mon mieux pour qu’il y trouve satisfaction. J’ai toujours refusé de me marier, préférant me vouer à la dure tâche de mère, sans aucune aide. Cela gêne le reste du village, me soupçonnant d’avoir déjà offert ma fleur. Mais j’ai vingt-neuf ans, et je ferais de mon mieux pour la préserver.




----------


Moi je...


► Prénom / Pseudo:
Kurara ou Yema

► Âge:
16 ans

► Comment avez-vous connu le forum:
La Fonda’ m’a gentiment annoncé sa résurrection

► Présence:
7-8/10

avatar
Linavël
✿ Messages : 24
✿ Lucioles : 38
✿ Date d'inscription : 09/04/2012
✿ Localisation : Dans la Jungle, terrible Jungle ~ Akhayu *w*
✿ Emploi/loisirs : M'occuper de vos bêtises !
✿ Humeur : Bienveillante

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Maîtrise de tous les éléments ~ Invisibilité ~ Lecture de Pensées
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Linavël ~ Mère de Tous Jeu 26 Avr - 12:34

Fiche terminée ~

Opérationnelle pour rp =D
avatar
TsaïlahAdmin
✿ Messages : 86
✿ Lucioles : 129
✿ Date d'inscription : 08/04/2012
✿ Localisation : Omniprésente
✿ Emploi/loisirs : Veillez sur vous
✿ Humeur : Bienveillante

Feuille de personnage
✿ Pouvoirs: Toutes puissante
✿ Liens:
Voir le profil de l'utilisateur http://prosperia.forumsactifs.com
MessageSujet: Re: Linavël ~ Mère de Tous Jeu 26 Avr - 14:14

Hey bienvenue officiellement =D
j'ai apprécié la lecture de ta fiche, une vie pas très facile pour ton personnage. j'ai hâte de voir ce que ça donneras en rp ! Bien sûr, tu es validéééé =)
Amuses-toi birn ♥
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Linavël ~ Mère de Tous

Linavël ~ Mère de Tous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Boujou a toutes et a tous,
» Félicitation à tous les agents ONE
» bonjour a tous les gars du DUFOUR M903
» Bien le bonjour à tous
» Le blog de Mère Indigne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROSPERIA the beginnnig :: ✿ Genèse ✿ :: ✿ Présentations :: ✿ Présentations validées-